LE CHANVRE, UNE FIBRE TEXTILE VERTUEUSE

En Mai fait ce qu’il te plaît, alors c’est avec un infini plaisir que je vous propose la découverte d’une fibre d’excellence, extraite de la tige d’un végétal appelé chanvre agricole ou cannabis sativa.

UN VOYAGE EN « ETYMOLOGIE »

Chanvre est l’altération du mot latin cannabis emprunté au grec kannabis « plante textile » lui-même issu de kunibu d’origine sumérienne  désignant une sorte de roseau. Sativa signifie cultivé en latin.
Le saviez vous ? Aujourd’hui le chanvre est un mot masculin, mais il était féminin jusqu’au XVIIe siècle. 

COUSINNADE PAS FRATERIE

En botanique, chanvre, cannabis, marijuana, chanvre indien ou hashich sont des sous-espèces appartenant à la famille des cannabaceaes. Une sélection s’est opérée au fur et à mesure de la domestication de ces végétaux par l’homme, les scindant en deux grandes variétés qui diffèrent par leurs usages : le chanvre pour la production de fibres et de graines oléagineuses, et le cannabis ou marijuana pour ses vertus thérapeutiques et sa production de substances psychotropes. C’est la teneur en substance psychotrope qui différencie le cannabis entre 5 et 20% du chanvre entre 5 et 2%.
Le saviez vous ?  Le tétrahydrocannabinol ou THC, est une substance chimique sécrétée par le chanvre et certains autres végétaux, qui leur  permet d’éloigner les insectes et autres prédateurs. Cette particularité fut mise à profit par l’homme pour fabriquer des toiles d’emballage destinées aux marchandises transportées par bateaux, le chanvre étant un répulsif naturel contre les rats.

DEMANDEZ LE PROGRAMME : AGRICOLE- INDUSTRIEL – RECREATIF

Des  adjectifs permettent de distinguer les branches de ce végétal : le cannabis indica est récréatif et le chanvre sativa sativa est agricole ou  industriel.
Le saviez vous ? La résine qui couvre les feuilles et les fleurs du cannabis indica contient la substance psychotrope. C’est pour cette raison que la vente de ces deux parties de la plante est formellement interdite dans un grand nombre de pays.

Champs de Chanvre

ELEMENTAIRE MON CHER WATSON !

La morphologie des plantes est un indice qui facilite leur identification. Ainsi, la silhouette touffue de la marijuana se distingue du chanvre qui ses feuilles au bout d’une tige qui peut atteindre 4 ou 5 m.

 LES CAUSES DU DECLIN

Une réputation sulfureuse mal encadrée « s’il existait un gouvernement qui eut intérêt à corrompre ses gouvernés il n’aurait qu’à encourager l’usage du haschich » in Les paradis artificiels 1860 Ch. Baudelaire. La disparition des voiles de la marine de guerre et marchande. La concurrence des fibres chimiques. Les interdictions successives de l’utilisation du cannabis récréatif dans de nombreux pays « en 1961 une convention à l’ONU interdisant la production de cannabis fut ratifiée par les européens et les russes ». La prohibition sans distinction de la culture du cannabis indica ou sativa.

UN REMEDE RADICAL

Dans les années 1960, l’INRA et la Fédération nationale des producteurs de chanvre associent leur recherches visant à mettre au point artificiellement des variétés dont les fleurs mâles et femelles sont réunies sur le même pied,  dont la teneur en THC ne dépasse pas 0,2%  . Ce résultat a grandement facilité l’exploitation  du chanvre agricole.

UN PERIPLE AUTOUR DU MONDE
Le saviez vous ? Depuis plus de 20 000 ans le chanvre pousse sur notre planète, d’abord à l’état sauvage et, aux dires de certains botanistes, il serait un des plus anciens végétaux. Il fut  domestiqué par l’homme il y a environ12 000 ans en Asie centrale où il poussait déjà abondamment. Il était récolté et utilisé pour ses vertus thérapeutiques par les populations établies sur le pourtour de la mer Caspienne et aux abords de la mer Noire. Les perses connaissaient les qualités nutritionnelles des graines qu’ils surnommaient « graines des rois ». Le chanvre était aussi cultivé dans l’Egypte pharaonique où, dit-on, Phytagore l’aurait découvert et rapporté en Grèce. Les Scythes, peuple nomade, diffusa son usage à travers l’Asie et l’Europe et, d’après Hérodote (Ve siècle avant J-C), les Scythes utilisaient un linge fin tissé en chanvre. Quant aux phéniciens, ils venaient en bateaux en Murcie (Espagne) pour s’approvisionner en chanvre. Des cordes de chanvre mélangées à un mastic végétal existaient à l’époque Gallo-romaine (50 ap. J.-C.). Cultivé en Grèce, il était exporté vers Massilia où il était transformé en fibres dans un lieu proche du port (canebe = chanvre en occitan). Dès le XIIe siècle, la culture et la transformation du chanvre se développèrent dans la cité phocéenne qui fit commerce de cordage en tout genre. Le souvenir de ce passé glorieux ne persiste qu’à travers le vocabulaire qui, de « fil en aiguille », transforma cannabis en cannebere puis Cannebière, artère la plus célèbre de Marseille.
Le saviez vous? Le mot corde n’est prononcé sur les navires  que pour désigner la corde qui actionne la cloche ce qui explique la richesse du vocabulaire dévolu à ces segments de fibres torsadées : bouts, drisse, haussière, grelin. Au théâtre, c’est probablement par superstition que ce mot est interdit car, jadis, des sceaux d’eau étaient suspendus à des cordes et, en cas d’incendie, crier « corde » signalait aux machinistes en coulisses d’actionner ces cordes afin de déverser l’eau sur la scène.  

LE MONDE LUI APPARTIENT

Autant de climats et de terrains différents accueillent le chanvre : Europe, Chine, Inde, Afrique, Amérique du sud, autant de qualités différentes qui se définissent par la finesse, la souplesse et la longueur des fibres textiles. 

UNE HISTOIRE DE FRANCE VUE PAR LE PRISME DU CHANVRE

Instrument stratégique et opportunité pour les paysans, la culture du chanvre se développa sous l’impulsion de Charlemagne au sein de son Empire. Le coton n’avait pas encore conquis l’Europe et le lin était déjà le rival luxueux du chanvre.
Le saviez vous ?  Bien que les premiers papiers à base de chanvre aient été imaginés en Chine, ce sont les arabes qui, au XIe siècle, introduisirent cette technique en Europe, remplaçant avantageusement le parchemin. Phénomène marginal, son usage s’intensifia en Occident avec l’invention de l’imprimerie à caractères mobiles. Il permit la diffusion des idées et facilita les échanges. En 1450, la première bible de Gutenberg fut imprimée sur ce type de papier tout comme le fut la déclaration d’indépendance des Etats-Unis d’Amérique. Suivront les billets de banque. En 1807, Canson déposa le brevet du papier calque fabriqué à base de filasse de chanvre. Les sachets de thé réutilisables qui ne se délitent pas dans l’eau chaude, les mouchoirs en papier, le papier bible, le papier à cigarette et le papier pour les documents destinés à être archivés. Le chanvre est une bonne alternative au bois pour le papier, puisqu’il contient plus de cellulose, est moins onéreux et ne jaunit pas avec le temps.


Le roi René accorda, en 1445, des statuts particuliers aux cordiers d’Angers. Au XVIIIe siècle, le succès des manufactures de cordages et de toiles d’Angers donnèrent une impulsion économique à toute la région. Elles approvisionnèrent la marine royale, les bateaux de la Compagnie des Indes et les armateurs nantais. Le chanvre était un produit rentable pour l’économie locale et indispensable pour le développement et l’entretien de la flotte (toiles pour les voiles, cordages, haubans, câbles et échelles). Plus de 80 tonnes de cordages et de voiles  étaient nécessaires pour équiper les caravelles du type de la Santa Maria de Christophe Colomb. D’autres usages furent dévolus aux cordes de chanvre, telle la sinistre corde de gibet ou « cravate du pendu ». L’herbe pantagruelion de Rabelais n’est autre que le chanvre : « Le chanvre, en tant que c’est de cette herbe que se fait la corde qui sert à étrangler les malheureux qu’on attache au gibet » in la vie de Gargantua et Pantagruel.
Le saviez vous ? Les toiles tissées à Gênes, généralement beiges ou blanches, dites toiles de jean, utilisées pour les voiles et les pantalons des marins étaient en chanvre. En France, sous l’impulsion de Colbert, naquit la Corderie Royale de Rochefort-sur-Mer, créée pour restructurer la flotte maritime française et concurrencer la Navy britannique. Philippe d’Orléans et Louis XV facilitèrent le commerce du chanvre « Arrêt du conseil d’état qui ordonne que le commerce du chanvre dans l’intérieur du royaume sera libre. Fait défense de le faire sortir et de l’envoyer à l’étranger et permet à la Compagnie des Indes d’établir des magasins et le prix des chanvres. » (Imprimerie royale, Paris : Arrêt du 29 décembre 1719.  Necker et Louis XVI jugèrent nécessaire, en 1779, de réorganiser la culture du chanvre dans les provinces du royaume de manière à subvenir aux besoins de la population sans dépendre des importations, sources de sortie de devises et soucis d’approvisionnements. Napoléon, en 1800, interdit à ses soldats la consommation du cannabis et des graines de chanvre, fâcheuse habitude prise lors de la campagne d’Egypte mais, en 1803, il ordonna aux maires de faire semer du chanvre agricole dans leur département, poursuivant l’idée de Necker, afin de ne pas dépendre de l’étranger pour les ressources principales. Le chanvre en plus d’être un instrument économique fut une arme politique En1807,  Alexandre Ier et  Napoléon signent le traité de Tilsit destiné en partie à affaiblir la Navy britannique, en la privant du chanvre   indispensable au maintient des équipements des marins et des bâtiments de la flotte.
Le saviez vous?  Comme le pétrole et le gaz sont aujourd’hui un sujet de « discorde » entre l’Europe et la Russie, le chanvre fut un  instrument de chantage pour Napoléon   la marine britannique étant dépende du chanvre russe. Si  les traités et le blocus continental avaient été scrupuleusement respectés, la marine britannique aurait sans doute perdu de sa superbe et Napoléon ne se serait pas lancé dans la campagne de Russie. Mais le Tsar Alexandre 1er continua les livraisons de chanvre vers l’Angleterre. Napoléon, le 24 juin 1812, fort de 650 000 hommes, marcha vers Moscou avec juste l‘idée de prendre le contrôle de toute la production de chanvre russe,  parce que son ennemi était l’Angleterre et non la Russie. Cette campagne fut un vrai désastre marquant pour Napoléon le début de la fin.
Jusqu’au XIXe siècle, avec le blé et la vigne, le chanvre fut l’une des trois cultures de base en occident, primordiale pour l’économie rurale.

UNE PLANTE FERALE

Difficile de consacrer un article au chanvre sans mentionner l’Ukraine qui fut un grand producteur de chanvre. La chute de l’URSS et les interdits liés aux produits stupéfiants, l’arrivée des fibres synthétiques, remirent en cause la primauté de cette industrie. C’est ainsi que le cannabis sativa sativa reprit sa forme initiale, sauvage, envahissant des millions d’hectares dans les champs laissés en friches et dans les sites industriels abandonnés.

RENAISSANCE  GLORIEUSE DE LA FILIÈRE EUROPEENNE DU CHANVRE

lI eut été dommageable de laisser péricliter la culture de cette fibre écologique aux débouchés prometteurs. En 2022, la culture du chanvre est régie par des réglementations françaises et européennes harmonisées depuis 2004 et les semences certifiées sont obligatoires.

Pourquoi la France se remet massivement au chanvre, Le Monde

TOUT BEAU, TOUT BIO

Il serait incongru de ne pas développer la culture du chanvre en 2022, compte tenu du développement du commerce bio et de la recherche d’un l’équilibre écologique pour le bien de la population et de la planète. Naturellement bio, il pousse sans produits phytosanitaires, ne réclame pas ou peu d’irrigation, ses racines s’enfoncent profondément dans la terre. Il ne réclame que peu ou pas d’irrigation sans compter qu’il dépollue les sols en captant les métaux lourds.  

BILAN CARBONE NEGATIF

Le chanvre absorbe durant sa croissance plus de carbone qu’il n’en rejette, participant à sa manière à la réduction de l’effet de serre.

ZERO DECHET

C’est une fibre remarquable à bien des égards puisque tout est utilisable dans cette plante : les résidus de la culture ou chenevotte, entrent dans la fabrication de certains papiers et pour la fabrication de panneaux d’agglomérés, les graines oléagineuses sont nourrissantes et peuvent être  transformées en huile, la paille est utile pour protéger les cultures.
Le saviez vous ? Christophe Colomb usa et abusa de l’usage du chanvre sativa  lors de ses traversées de l’Atlantique. En 1492, outre les  voiles et les cordages embarqués sur sa caravelle, il y avait dans les soutes des tonnes de graines, dont la richesse en protéines était un aliment bénéfique pour l’équipage, l’huile de chanvre alimentait les lampes, le chanvre était utilisé pour calfater les fentes entre les planches et pour assurer l’étanchéité. Qui sait si le navigateur ne portait de chemise en chanvre !  

UNE FIBRE AUX MILLE VISAGES

En dehors des utilisations textiles, le chanvre est un matériau utilisé dans la fabrication des isolants grâce à sa résistance thermique, à ses propriétés acoustiques, à sa solidité et à ses fonctions de répulsif naturel face aux rongeurs et autres mites et fourmis. L’industrie papetière est l’autre principal débouché, suivi par l’agro-alimentaire et   l’automobile (garnissage de l’habitacle des véhicules, tableau de bord). Avec le développement de la plasturgie, le chanvre renforce les matériaux composites.

DE LA PLANTE AU FIL : UNE FIBRE IRRESISTIBLE

Le procédé est quasiment identique à celui du lin : rouissage, broyage, teillage, peignage, avant le stade finale de la filature.

CHANVRE VERSUS LIN

La plus fine des fibres de chanvre peut être comparée à la plus grosse des fibres de lin. Les  italiens perfectionnèrent la technique de filature du chanvre et réussirent à produire un fil d’une finesse exceptionnelle ; ils utilisèrent la même technique pour filer la ramie. La fibre de chanvre plus solide que celle du lin, est aussi moins impacté par l’humidité, en l’occurence l’eau de mer. La présence de nombreuses fibrilles donnent au fil cet aspect pelucheux et un toucher caractéristique un peu rêche qui s’amenuise au fur et à mesure des lavages, alors que le fil de lin, plus lisse est plus cassant.   

 LE CHANVRE DES CHAMPS LE LIN DES VILLES

Au Moyen Age, les tissus en chanvre furent largement utilisés non seulement pour les voiles des bateaux mais aussi pour les vêtements quotidiens dans les campagnes alors que, dans les villes, les articles en lin, plus onéreux, étaient fort prisés par les nobles et les bourgeois, bien que Marie de Médicis posséda quelques chemises de corps faites de chanvre plus rugueuses et moins nombreuses que celles en lin fin. Le chanvre est sans doute une des fibres naturelles les plus résistantes et les moins onéreuses bien que, aujourd’hui encore, le lin soit plus largement utilisé dans l’habillement et la décoration. En cause, une clientèle mal informée et une présence non stop dans les collections Haute Couture et dans le prêt-à-porter haut de gamme.

Le saviez vous?  Un indice olfactif ? La fibre de chanvre à une odeur de poussière beaucoup plus prononcée que le lin mais moins que le jute, un cousin proche.

Tapis Tres Vegetal Chanvre – Nanimarquina

ACTIONS-REACTIONS

À la teinture, il a une grande affinité tinctoriale et peut se blanchir aisément. Au  feu, il brûle vite comme le papier. A l’eau : il résiste à l’eau, ne  pourrit pas, même en séjournant longtemps dans l’eau de mer. Au soleil : grâce à sa densité, il protège des ultra-violets. J’ajoute en connaissance de cause que les articles en chanvre sont naturellement anti-bactériens, un plus pour les chaussettes et les baskets, hypoallergéniques et agréables au contact de la peau.

UNE FIBRE AIMABLE

Pourquoi j’aime le chanvre ? Sans doute parce que j’ai appris à le connaître « sous toutes les coutures ». Le hasard a voulu que, dans les années 2000, je rencontre un grossiste-importateur spécialisé dans le chanvre textile qui s’approvisionnait en Allemagne et en Roumanie. C’est ainsi que j’ai découvert cette fibre dont j’ai développé la vente au mètre dans mon magasin et que je suis devenue une adepte du chanvre version textile. 

LE CHANVRE, UN LUXE ETHIQUE A PORTEE DE MAIN

Les articles en chanvre sont des produits rares dans le commerce traditionnel. Seules les boutiques « bios »  en proposent parfois, mais fabriquées avec du tissu chinois et taillés comme des « sacs à patates » dans des coloris fades ou neutres». Il est temps de débarrasser le chanvre de cette image de fibre ordinaire, jadis considérée comme un pis-aller. C’est vous, chers lecteurs et clients avertis, qui avez ce pouvoir, ne l’oubliez pas! 

USEZ ET ABUSEZ DE CETTE FIBRE INSENSEE

Cette fibre sur-qualifiée est pourtant encore inconnue du grand public. J’’attends avec impatience que les grandes marques  de prêt à porter s’en emparent . En hiver ou en été, les T shirt sont, non seulement isothermes, mais d’un confort suprême, les chemises sont prodigieusement solides et les pantalons d’une exquise délicatesse et les couleurs conservent leur éclat année après année. Incroyable mais vrai, plus les tissus sont lavés, plus ils  acquièrent de l’élégance. Il faut avoir testé ces étoffes pour en saisir toutes les subtilités       

LE CHANVRE EST A L’ORIGINE DE BIEN DES MOTS

Epouvantail à chènevière : Pour protéger les cultures des oiseaux, particulièrement friands des graines de chanvre, fut créé l’épouvantail, un mannequin destiné à éloigner les oiseaux. Auparavant, c’étaient les enfants qui étaient chargés d’éloigner les oiseaux prédateurs des zones de culture. Ils gardaient les champs et protégeaient les semences en jouant le rôle d’épouvantails durant les quinze premiers jours. Ensuite, les graines ayant poussées, elles n’intéressaient plus les animaux. Bouchon : jadis, une poignée de chanvre tortillée était appelée un « bouchon ». Au XVIIe siècle, ce bouchon, suspendu au-dessus de l’entrée des tavernes, servait d’enseigne. Cela disparut au XVIIIe siècle mais le mot bouchon est encore en usage dans le vocabulaire lyonnais. Le  « bouchon  lyonnais » n’est donc ni dérivé du bouchon de linge, ni du bouchon des canuts constitué de déchets de bourre de soie. Canevas : toile grossière claire et ajourée, servant de support aux ouvrages à l’aiguille, ancien français chanevas, fait de chanvre, avec influence du picard canevacha.

Après ce florilège, j’espère que les bonnes ondes de cette fibre textile auront su vous convaincre de la nécessité de son développement. 

Ecrire, c’est un peu tisser : les lettres, en un certain ordre assemblées, forment des mots qui mis bout à bout, deviennent des textes. Les brins de fibres textiles maintenus ensemble par torsion forment des fils qui, en un certain ordre entrelacés, deviennent des tissus…Textile et texte, un tête à tête où toute ressemblance n’est pas fortuite. Il est des civilisations qui transmettent leur culture par l’écriture, d’autres par la parole, d’autres encore, par la parole écrite avec un fil. Entre le tissu et moi, c’est une histoire de famille. Quatre générations et quatre manières différentes de tisser des liens intergénérationnels entre les étoffes et les « textilophiles ». Après ma formation à l’Ecole du Louvre et un passage dans les musées nationaux, j’ai découvert les coulisses des étoffes. Avec délice, je me suis glissée dans des flots de taffetas, avec patience j’ai gravi des montagnes de mousseline, avec curiosité j’ai enjambé des rivières de tweed, pendant plus de 35 ans, au sein de la société De gilles Tissus et toujours avec la même émotion. J’eus l’occasion d’admirer le savoir-faire des costumiers qui habillent, déguisent, costument, travestissent les comédiens, acteurs, danseurs, clowns, chanteurs, pour le plus grand plaisir des spectateurs. J’ai aimé travailler avec les décorateurs d’intérieurs toujours à la recherche du Graal pour leurs clients. Du lange au linceul, le tissu nous accompagne, il partage nos jours et nos nuits. Et pourtant, il reste un inconnu ! Parler chiffon peut parfois sembler futile, mais au-delà des mots, tissu, textile, étoffe, dentelle, feutre, tapisserie ou encore broderie, il est un univers qui gagne à être connu. Ainsi, au fil des ans les étoffes sont devenues des amies que j’ai plaisir à vous présenter chaque mois sur ce blog de manière pédagogique et ludique. Je vous souhaite une belle lecture.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.