Simone Pheulpin crée d’étonnantes sculptures textiles !

Cette artiste française travaille le coton de manière particulièrement spectaculaire.

accumulation par Simone Pheulpin

Née en 1941, cette artiste est aujourd’hui reconnue dans le monde entier. Elle reste pourtant encore trop méconnue en France.

sculpture-textile-bronze-pheulpin

Ses œuvres sont conçues à partir d’un matériau brut de coton naturel, dense et rêche. L’artiste vosgienne plie, replie, travaille, pique et façonne minutieusement la matière pour créer de véritables sculptures textiles.

sculpture-textile

Une véritable lutte entre l’artiste et la matière, dont Simone Pheulpin ne sort pas toujours vainqueur.

Simone-pheulpin

Son style abstrait aux inspirations minérales et végétales offre des réalisations très personnelles et surprenantes.

termites-simone-pheulpin

Simone Pheulpin dissimule astucieusement les épingles dans ses œuvres afin qu’elles restent invisibles et fixent durablement ces œuvres dans les formes voulues par l’artiste : paysages rocheux, effets de mousses, aspects coquillages ou impressions de fossiles. Elle trouve toujours son inspiration dans la nature.

détail-intérieur

Elle choisit des bandes de tissus au mètre de coton non coloré, ni blanchi ni décati, avec lequel elle a joué durant son enfance dans les Vosges.

Sculpture-textile-eclat-simone-pheulpin
La matière est sublimée.

Simone-Pheulpin-2
Le résultat est spectaculaire !


Le coton semble en mouvement.

Simone-Pheulpin
On pourrait croire que l’œuvre est en pierre ou en ivoire.

A près de 70 ans, Simone Pheulphin a gagné de nombreuses récompenses et continue à nous étonner aujourd’hui :




  • Prix de la 9ème Biennale Internationale des mini-textiles (Szombathely 1992)
  • Grand Prix National de la SEMA (Paris 1998)
  • Prix « Women on the textile art » (Miami 2000)
  • Médaille d’or aux 52èmes International Crafts Fair (Munich 2000)
  • Prix des Visiteurs XS (2004)

Elle est toujours exposée dans des lieux prestigieux : musées, expositions et collections publiques. Dernier exemple en date, l’exposition 1,2,3 Sculptures de fibres au Musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine à Angers cette année, mais aussi au célèbre Musée des Tissus et des Arts décoratifs de Lyon en 2007 et 2008, au Musée du feutre de Mouzon en 1999, au Musée Sacaria en Hongrie ou encore à Kyoto au sein de la société textile Hinaya.

croissance-simone-pheulpin

Simone Pheulpin explique son travail et son amour des belles étoffes dans une vidéo pour France 5.

N’hésitez pas à visiter son site

Share

8 Responses

  1. Une partie de l’équipe d’Etoffe.com a des origines dans le Sud et nous apprécions aussi beaucoup votre peinture ! Venant de de vous, ces compliments nous comblent ! Bien cordialement.

  2. très beau travail de patience .

    idée originale, digne d’un sculpteur sur pierre mais moins fatiguant. félicitations

  3. Je suis béhate d’admiration devant ces magnifiques réalisations que je viens de découvrir sur arte.
    vos oeuvres sont admirables.et leurs diversités qui sortent de votre inépuisable imagination me laissent sans voix .toutes mes félicitations Madame.
    Yanic

  4. Je suis EPATEE par son travail qui vaut (sans la couleur) celui de Sheila Hicks!
    Si j’en parle seulement aujourd’hui c’est que je suis sur une sculpture textile qui pourrait rappeler le travail de Simone Pheulpin; il n’en est rien. L’artiste qui m’a inspirée d’une certaine façon est britannique.
    N’empêche, je rends hommage à ce beau travail!
    Je cherche son livre d’occasion.
    Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.