Exposition Folie Textile : mode et décoration sous le Second Empire

Jusqu’au 14 octobre, le Palais de Compiègne accueille Folie Textile, une magnifique exposition dédiée aux tissus sous le Second Empire.

Folie TextileDétail de la « Visite » de la princesse Mathilde, soie brodée et laine, 1869

La France a connu un essor remarquable du textile au Second Empire (1852 – 1870)
Les innovations techniques, l’industrialisation sans précédent, l’évolution des moeurs, du commerce ont permis à la France de s’imposer comme un acteur majeur du textile. Ces transformations sont encouragées par les fastes de la cour impériale, notamment Eugénie elle-même.

Cette exposition présente près de deux cents œuvres sur la mode et la décoration sous le règne de Napoléon III. Un regard inédit sur le textile, qui met l’accent sur les correspondances entre vêtements et tissus d’ameublement. Peintures, photographies et aquarelles viennent parfaire l’exposition en imageant les représentations du textile à l’époque.

tissus en tableauFête officielle au palais des Tuileries, Portrait de la duchesse de Morny et L’inconnue à la mantille.

Folie Textile montre l’importance des innovations techniques du textile à l’époque : impressions sur étoffes, motifs originaux, teintures artificielles…
Les robes à crinoline se disputent aux tissus floraux et autres ornements orientalistes. L’expo nous fait découvrir les couleurs, les motifs et les matières à la mode durant le Second Empire. Le Palais de Compiègne, qui n’expose que rarement, est ici l’écrin idéal pour cette plongée dans le textile du XIXème.

Cette exposition est organisée sur 3 thématiques principales :

  1. Une introduction aux différents textiles de l’époque
  2. Le passage du tissu à l’objet
  3. Le tissu dans la Cour Impériale

Textiles du Second Empire

Folie Textile présente ici les nombreux textiles utilisés à l’époque. Chaque région française connait un essor grâce à l’industrie textile : la laine, le coton et le lin dans le nord, le cachemire en Alsace, la draperie dans les Ardennes, ou encore la soie et le velours à Lyon et à Tours. Ce patrimoine s’inscrit encore aujourd’hui dans la tradition des grandes soieries lyonnaises, notamment avec les prestigieux tissus Tassinari & Chatel qui habillaient les intérieurs des demeures royales, et qui sont toujours édités aujourd’hui grâce au rachat de la société par Lelièvre.

tissus ameublementPlusieurs tissus d’ameublement du Second Empire

Cotonnades imprimées, mousseline, lainage et soie ont fait leur entrée la mode et la décoration au XIXème siècle. Le Second Empire voit la diffusion  de l’impression sur étoffe, la création des premiers colorants artificiels et des importations de textiles orientaux inspirant les professionnels du textile.
L’exposition met en avant les techniques de tissage, de coloration et de création des motifs.

Du textile à l’objet

Focus sur l’atelier de la couturière, et celui du tapissier.
L’exposition nous invite dans ces deux lieux de création textile.

1/ Atelier de la couturière

La mode s’est véritablement les métrages de tissu.
Ces tissus au mètre sont ensuite recoupés par une couturière ou à de grands confectionneurs. La couturière s’attache aussi à la création de dessous, d’ornements en dentelle, de rubans et autres broderies.
Les manufactures proposent des tissus de plus en plus originaux, des motifs à la pointe de la mode, et des matières innovantes.
Bientôt des robes prêtes-à-coudre font leur apparition, les ornements sont toujours plus nombreux, les machines à coudre se font louer ; et la mode ne cesse de se renouveler dans le textile et l’habillement au Second Empire.

Robes Second EmpireRobe du soir, de jour, d’intérieur et « Visite » de la Princesse Mathilde




2/ Atelier du tapissier

La décoration d’intérieur apparaît dans les revues de mode. Les tendances se succèdent rapidement et le goût ne cesse d’évoluer.
Les garnitures capitonnées ou les velours d’ameublement rouge à crépine d’or des salles de bal sont les éléments les plus connus, mais La richesse des textiles d’ameublement de l’époque est bien plus grande que les simple capitons et velours d’ameublement rouge et dorés des salles de bal.
Le tapissier connait les principes de la mode en ameublement, principalement dominée par les styles. Le tapissier choisit alors les tissus pour fauteuil, les ornements, ou encore la passementerie qui plait de plus en plus à la cour. Les textiles d’ameublement gagnent en fantaisie avec des broderies, des tapisseries ou des applications somptueuses, sous la férule du tapissier dans son atelier de création.

fauteuil et velours d'ameublementFauteuil capitonné dit « confortable », dessin « Grand arbre », soie et damas de Lyon, 1859

Textile à la Cour Impériale

Le visiteur pourra apprécier les multiples utilisations du textile dans la vie des Français au XIXème : revêtement muraux, jetés de lit, tissus d’ameublement, vêtements, passements, accessoires etc.

PassementeriePassementerie : embrasses de galons du Second Empire en soie et laine

Le textile est ici mis en situation dans les différents usages de ses contemporains, notamment avec la reconstitution d’un appartement d’invité à la cour, les textiles de la chambre d’Eugénie à l’Élysée. La chambre de l’impératrice ruisselle de créations textiles à la pointe de la mode du Second Empire : mobilier design, lingerie raffinée, garde-robe à la pointe de la mode du Second Empire… sans le somptueux lit à colonnes de sa chambre à l’Élysée.

lit EugénieLit à colonnes de l’impératrice Eugénie au Palais de l’Élysée, 1867

L’ameublement du palais impérial était décidé par Thomas Moore Wiliamson, l’administrateur du Mobilier de la Couronne. Le textile apporte alors confort, luxe et aisance aux appartements impériaux, ainsi que dans les différents salons.
L’exemple du salon des Cartes (ou étaient présentés les invités) et ses magnifiques tissus pour sièges utilisant les tapisseries de Beauvais du XVIIIème, ses double rideaux de reps cramoisi ou encore son tapis design assorti. Le salon de Famille et le salon de Musique regorgent eux aussi de merveilles textiles à découvrir.

Catalogue de l'exposition Folie TextileUn ouvrage très complet sur les richesses textiles du Second Empire, en vente sur place.

Pour découvrir cet événement immanquable pour tous les amoureux de textile et du patrimoine historique français, rendez-vous au Palais impérial, place du Général de Gaulle à Compiègne.

Plus d’infos sur  www.musee-chateau-compiegne.fr
L’exposition se terminera le 14 octobre, et devrait ensuite se déplacer au Musée de l’Impression sur Etoffes de Mulhouse à partir du 8 novembre.

Share

2 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.