Tout savoir sur la Mosaïque, un art décoratif millénaire

La mosaïque, un art millénaire

La mosaïque est un art décoratif dans lequel on utilise des fragments de pierre (marbre, granito), de pierres colorées, d’émail, de verre, ou de céramique, assemblés à l’aide de mastic ou d’enduit, pour former des motifs ou des figures. Ces fragments sont appelés des tesselles.

Le terme « mosaïque » vient du latin tardif musaicum (opus), désignant ce qui se rapporte aux muses. Dans la Grèce antique, cette technique, à l’origine, était employée dans les grottes consacrées aux muses.

Les premières traces de la mosaïque apparaissent en Mésopotamie, à la fin du IVème millénaire avant J.-C. Pendant de nombreuses années, les matériaux utilisés sont principalement des galets de différentes formes et couleurs, avec lesquels sont réalisés des motifs sur le sol. Les Sumériens employèrent également une technique consistant à utiliser des morceaux de terre cuite de couleur rouge, blanche ou noire incrustés dans les murs, afin de les décorer et de les protéger. La mosaïque de galets se diffusera par la suite dans tout le bassin méditerranéen et sera en particulier utilisée par les Grecs. Cette technique a perduré jusqu’à nos jours, avec la technique des calades, dont on peut voir de nombreux exemples en région méridionale.

Chasse au lion asiatique sur une mosaïque de Pella qui représenterait Alexandre le Grand et son compagnon Cratère
Chasse au lion asiatique sur une mosaïque de Pella qui représenterait Alexandre le Grand et son compagnon Cratère

On distingue différents types de mosaïque :

  • la mosaïque grecque, faite de galets non taillés ;
  • la mosaïque romaine, faite de pierre et de marbre, plus rarement de pâte de verre et de coquillages, elle revêt les sols et les murs ;
  • la mosaïque byzantine, puis vénitienne : faite d’émaux, de pâtes de verre, et d’or, elle est essentiellement pariétale ;
  • la mosaïque florentine : faite de pierres semi-précieuses extrêmement imbriquées les unes dans les autres. La technique a aussi été développée au XIXe siècle, en Russie, pour constituer la mosaïque russe, ou école russe de la mosaïque florentine ;
  • la mosaïque moderne : faite d’émaux vénitiens, de grès, de marbre, d’or, elle revêt les sols et les murs ;
  • la mosaïque contemporaine : faite de tous types de matériaux, elle s’applique à tous types de supports.
  • la mosaïque de grains : faite de pierre broyées en grains et permet de très belles décorations de mur et/ou des objets

Aujourd’hui …

L’utilisation de la mosaïque en décoration est très diverse et apporte une fraîcheur aux intérieurs ainsi qu’aux extérieurs.

La grande variété des couleurs et des matériaux offre des combinaisons presque infinies, permettant à la mosaïque de trouver sa place dans toutes les pièces et de s’accorder avec tous les styles.

Mosaïque Shell 38 mm - Vidrepur
Mosaïque Shell 38 mm – Vidrepur

En plus d’offrir une grande liberté artistique, la mosaïque est très résistante et s’adapte à tous les environnements, même les plus exigeants comme les cuisines, les salles de bain ou encore les extérieurs.

Mosaïque Lilium – Vitrex

Désormais, la mosaïque se renouvelle sans cesse, proposant des procédés innovants et contemporains : verre, faïence, bois, miroir, métal, matériaux recyclés…

Mosaïque Brick - Vitrex
Mosaïque Brick – Vitrex

Les méthodes de pose

  • La méthode de pose directe

Les tesselles sont directement fixées à la main et une par une dans leur liant définitif (ciment).

  • La méthode de pose indirecte

Les tesselles sont collées à l’envers sur un support provisoire, dit papier, sur lequel le motif de la mosaïque est dessiné à l’envers.
Cette technique permet de préparer des sections de mosaïque, qui peuvent être réalisées en atelier puis apportées sur le lieu de leur pose définitive. Dans une seconde phase, les sections numérotées qui divisent l’ensemble de la mosaïque sont appliquées dans le lit de pose préparé sur la surface à décorer de manière à recomposer parfaitement le dessin. Une fois le liant pris, on ôte le papier resté en surface.

Les finitions

Les joints permettent d’unifier l’ensemble du travail, ils s’agit d’un élément qui est déterminant dans l’aspect final de la mosaïque.

Le choix des coloris des joints est important. Le joint ne peut plus être modifié après avoir été réalisé.

Les joints ont pour avantages de combler les interstices entre les tesselles et d’éviter l’incrustation de poussières ou autres dépôts.
Les meubles ou sols en mosaïque de marbre doivent être imperméabilisés.

Enfin, toutes les mosaïques n’ont pas besoin d’être jointées. Les mosaïques décoratives ou en smaltes (épaisseurs variables) peuvent ne pas l’être.

Retrouvez notre sélection de mosaïques.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.