Les créations uniques de la designer textile Morgane Baroghel-Crucq

Morgane Baroghel-Crucq, designer textile formée au Département textile de l'ENSCI ParisMorgane Baroghel-Crucq, designer et chercheuse textile

Cela faisait longtemps que nous rêvions de partager cette belle découverte avec les lecteurs du blog d’Etoffe.com.

Morgane Baroghel-Crucq est designer, formée aux techniques textiles au Département Texile de l’ENSCI à Paris. C’est au début de l’année 2014 qu’elle crée son propre atelier de tissage pour répondre à des commandes de pièces uniques et de petites séries. Entre commandes, collaborations et initiatives personnelles, ses créations sont toujours inspirées par une démarche bien particulière, celle de l’expérimentation, où le designer est un « croiseur de fils ». La marque de fabrique de Morgane Baroghel-Crucq est la rencontre des techniques textiles traditionnelles avec des matériaux inattendus et contemporains.

Son ambition ? Créer des matières à partir de fils qu’elle assemble en les tissant. Elle puise son inspiration dans la lumière et son interaction avec les métaux, qu’ils la reflètent simplement ou soient eux-mêmes sources de lumière. Elle s’inspire également des films muets, et de leurs images, qui pour elle présentent un vrai « bruit ». Elle cite avec passion le Faust de Murnau, où une scène donne à voir des paysages, qui sont en réalité des maquettes de montagnes. Les images, lorsque l’on s’arrête dessus, ne sont alors plus que des tâches abstraites, en noir et blanc. Les fondements de son travail sont la recherche et l’expérimentation, où chaque nouveau projet est un challenge de technique et de matière.

Toujours plus exigeante envers ses créations, elle choisit de développer des techniques et des mélanges de matériaux qui ne sont pas industrialisables, comme l’impression sur la chaîne ou l’insertion de matériaux dans un tissage. Pour elle, son tissage est fini lorsqu’on peut en faire quelque chose après.

Son métier à tisser est un véritable prolongement d’elle-même, son outil de création qui lui procure un sentiment d’évasion. Avec ses 24 cadres et en fonction de la disposition des fils sur les cadres, son métier lui permet de créer des armures, mais lui impose aussi rigueur et précision, un certain contrôle de la technique, technique qui peut la contrôler elle-même parfois. Elle utilise notamment pour ses créations un procédé ancestral, l’ikat, qu’elle a modernisé en sérigraphiant la chaîne avant le tissage. Très concrètement, le tissage consiste en une chaîne et une trame, et Morgane dessine sur la chaîne avant le passage de la trame. Pour révéler la brillance du métal, elle fait appel également au tissage satin trame : le satin est une technique de tissage qui permet de révéler la brillance de la matière mise en trame. Enfin, pour ses Fourrures, spectaculaires, elle utilise la viscose qui, par une technique de velours, donne cet aspect de fourrure, très animal.

Reflexion de Morgane Baroghel-Crucq, une oeuvre où jouent la lumière et la matièreJeu de la lumière et de la matière, Réflexion de Morgan Baroghel-Crucq

L'oeuvre fourrure de Morgane Baroghel-Crucq, réalisé en viscose tissée avec une technique de velours, pour un résultat de fourrure presque animale Fourrure de Morgane Baroghel-Crucq, réalisée en viscose qui se transforme en fourrure presque animale par la technique

Depuis 2012, Morgane est aussi responsable de la création chez Descamps, ce qui complète à merveille le travail de son atelier de recherche. Elle peut ainsi travailler toutes les facettes du design textile, créer des motifs pour Descamps, qui seront ensuite réalisés par des industriels, et réaliser du début à la fin ses propres créations.

 

Morgane Baroghel-Crucq, lauréate du prix de la Jeune Création des Métiers d’Art

 

En 2015, Morgane Baroghel-Crucq remporte le prix de la Jeune Création des Métiers d’Art, décerné par Atelier d’Art de France, et sa première collection de textiles est exposée au Salon Maison et Objet de Septembre 2015, où elle présente des pièces inédites représentant un panel de sa création. Aujourd’hui, elle travaille sur des échantillons, mais n’hésites pas à évoquer son attrait pour l’échelle architecturale à travers des collaborations. Ses créations actuelles sont de toute manière destinées à des architectes, des stylistes de mode et des designers d’objets.

Présentation de Morgane Baroghel-Crucq, lauréate du prix de la Jeune Création Métiers d’Arts

 

L’exposition Textifood de Milan et la robe Exocet de Morgane Baroghel-Crucq et Christine Phung

 

« Nourrir la planète, énergie pour la vie » est le thème de l’exposition universelle 2015 de Milan. C’est ce thème qui a inspiré l’exposition lilloise Textifood, proposée par le programme culturel Lille3000. L’objectif ? Utiliser des fibres issues d’espèces végétales et animales pour la création textile. Ainsi, la mode et l’innovation se sont alliées pour proposer des procédés innovants et responsables, dans l’optique de proposer une croissance consciente de la fragilité des ressources de la planète.

Morgane Baroghel-Crucq a travaillé avec Christine Phung, créatrice de mode française consacrée par le Grand prix de la Création de la Ville de Paris et l’ANDAM en 2013. Spectaculaire, Exocet dress est tissée à la main, en fils de métal, de lin… et de fibres de collagène de poisson, créées par la société Umorfil. Les écailles récupérées produisent une fibre aux vertus hydratantes, antistatiques et anti UV, des vertus étonnantes qui n’enlèvent rien à la beauté et au volume impressionnant de la sublime création.

Toute en volume, très couture, digne des plus grands tapis rouges avec son asymétrie et sa traîne majestueuse, la robe a été nommée ainsi, en hommage à l’exocet ou poisson volant, dont les nageoires très développées lui permettent de planer quelques instants en sortant de l’eau, entre ciel et mer.

Exocet Dress présentée à l'exposition Textifood à l'initiative du collectif Lille 3000 lors de l'exposition universelle de Milan. Toute en volume, elle est notamment composée de fibres de collagène de poissonRobe Exocet de Morgane Baroghel-Crucq et Christine Phung

>> Découvrir l’univers de Morgane Baroghel-Crucq <<

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *